Ton plan d’action pour soulager ton stress avec la méditation et le Yoga Nidra

Ton plan d’action pour soulager ton stress avec la méditation et le Yoga Nidra

Sais-tu que préparer une pâtisserie est l’un des moyens efficace pour soulager le stress ?
Qui l’eu cru ! Pour ma part, je ne jure que par la méditation Yoga Nidra !

J’ai lu un article qui parlait de ce sujet et j’ai tout de suite compris pourquoi j’avais fait autant de pâtisserie durant le confinement.
Il semblerait que de nombreux psychologues pensent que c’est l’un des meilleurs moyens de lutter contre l’anxiété et la dépression.

Hum, c’est une piste à creuser.

D’ailleurs, beaucoup d’entre nous s’y sont mis, sans savoir que ça pouvait aider à réduire le stress.

C’est sûrement vrai cette histoire, mais avec toutes ces pâtisseries, j’ai pris du poids !
Ceci dit, j’ai eu un réel plaisir à préparer ces gâteaux, ces cookies et à partager mes réalisations avec mon époux.

Autre chose qui m’a permis de réduire mon anxiété, c’est la danse.
Durant le confinement, j’ai commencé à danser quasiment tous les jours, un vrai bonheur.
En effet, faire une activité physique régulièrement augmente la résistance au stress. Eh, oui !

 

L’autre vérité, la méditation Yoga Nidra

Par-dessus tout, je me suis autorisé à ne rien faire.
Ou plutôt, je me suis autorisé à rester allongé sur le dos,
à me laisser guider par une voix douce,
tantôt pour détendre mon corps physique,
tantôt pour prendre conscience de ma respiration ou pour visualiser en toute sécurité, des images, des lieux de toute beauté…
Un voyage très apaisant, une exploration de mon monde intérieur.
C’est aussi cela la méditation Yoga Nidra.

Et c’est là que tu me dis :
« Oui, mais moi, je ne peux pas rester immobile pendant longtemps. »
« La méditation, ce n’est pas mon truc, je n’arrive pas à arrêter mes pensées.»
« Je n’ai pas le temps de méditer. J’ai autre chose à faire. » 
« Je m’ennuie au bout d’un moment. »

Non seulement je suis sûre que tu as 5, 10 ou 20 minutes à consacrer pour te soulager du stress quotidien, mais je sais aussi que tu es d’accord avec moi pour dire que ta santé mentale et ton bien-être sont très importants.
Autrement, tu ne serais pas là en train de lire cet article.

Tu sais, depuis des années que je donne des cours de méditation Yoga Nidra, je peux te dire que j’en ai entendu des excuses.

Et je constate malheureusement que nous mettons nos priorités et notre énergie sur un tas de trucs non-essentiels et pas assez sur notre état d’être. 
Alors oui, c’est vrai, la méditation est difficile pour beaucoup.
Elle est inconfortable, surtout lorsqu’on démarre.
Mais petit à petit, pas à pas, avec un peu de persévérance notre pratique prend place et s’améliore.

 

Comment démarrer une pratique de méditation Yoga Nidra ?

Méditation Yoga Nidra
Aujourd’hui, avec le nouveau coronavirus, gérer notre stress chronique et notre anxiété est une priorité.
À cet égard, l’une des façons que je recommande pour gérer les symptômes de stress et d’anxiété, est de premièrement bouger son corps quotidiennement et deuxièmement, de créer une pratique de méditation.

Il y a cependant beaucoup de personnes qui croient que la méditation consiste à arrêter de penser.
C’est plutôt le contraire. Lorsque tu commences la méditation, ton esprit est plein de pensées. Et c’est bon signe.
Je peux toutefois te dire que la réalisation de l’état de « silence intérieur », vient un plus tard avec une pratique régulière.

Dans la méditation, il ne s’agit pas de créer le vide en soi, il est question dans un premier temps d’être présent avec nos pensées, nos sensations… Être présent avec tout ce qui se présente à soi. C’est cela l’idée principale, mais ce n’est pas tout. Le reste est à expérimenter.

 

Prépare d’abord ton plan et commence un pas à la fois

Si tu débutes dans la méditation ou si tu as déjà essayé, mais n’as pas été en mesure de t’y tenir,
la meilleure façon d’être régulier-e est de commencer par des petites séances.

Beaucoup galèrent et ne savent pas comment s’y prendre ou alors commence avec une méditation longue d’une heure.
Et finissent par arrêter la pratique. Et c’est normal.

Dis-moi, si tu t’entraînes pour courir un marathon de 30 km, vas-tu commencer à courir 30 km dès le départ ?
Non, je ne pense pas !
Tu commenceras avec 1, 2 ou 3 km, puis tu progresseras petit à petit.
Pour la méditation, c’est pareil.

Commence par cinq minutes, mais engage-toi à le faire tous les jours pendant une semaine à peu près.
Et au même moment de la journée si possible.

La semaine suivante, tu peux ajouter cinq minutes de plus, et ainsi de suite jusqu’à atteindre une durée qui te convient.
Par exemple vingt minutes. Donc ton objectif est d’atteindre vingt minutes de méditation.

 

Ton plan

Nous allons commencer avec une méditation ultra simple de cinq minutes tous les jours de la première semaine.
Plus tard, tu découvriras un autre style de méditation guidée : le Yoga Nidra.

Voici un exemple de ce que tu peux faire la première semaine.
Premièrement, assieds-toi le dos droit et confortable.
Tu peux utiliser une musique relaxante de ton choix.
Par exemple celle-ci ou celle-là.
Elles durent à peu près cinq minutes ;-).

Deuxièmement, une fois installé, ferme les yeux et concentre-toi simplement sur ta respiration.
Si cela t’aide, tu peux dire mentalement les mots « Inspire » pendant que tu inspires
et « Expire » pendant que tu expires. Ainsi, tu restes concentré sur ta respiration.

Troisièmement, tu peux mettre une main sur ton ventre pour sentir la montée et la descente de ton ventre lorsque tu respires.
Et si ton esprit s’égare durant cette pratique, c’est tout à fait normal ! Prends conscience de cela aussi.

Finalement, la clé est de remarquer la pensée, mais de ne pas se perdre dans la pensée.
Dès que tu vois que tu n’es plus concentré, laisse aller la pensée et ramène ta concentration sur ta respiration.

Voilà, c’est un exemple de ce que tu peux faire la première semaine.

Pour terminer, je te recommande de faire un challenge de 28 jours en incrémentant ton temps de séance de cinq minutes chaque début de semaine. C’est-à-dire que la deuxième semaine, tu feras dix minutes de méditation, puis la troisième semaine quinze minutes et enfin vingt minutes la quatrième semaine.
Tu peux faire le challenge seul-e ou te faire accompagner par mes soins.

 

Si tu veux mon accompagnement durant ces 28 jours, cliques sur le bouton ci-dessous.

Ainsi, tu recevras par mail :
Une fiche pour traquer tes séances durant le challenge de 28 jours.
L’audio de la première séance de méditation pour la première semaine.
Chaque fin de semaine, tu vas recevoir par mail la méditation suivante.  
À la quatrième semaine, tu recevras enfin la séance de Yoga Nidra d’environ vingt minutes.
Des mails d’encouragement.

N’oublie pas : il est normal que ton esprit vagabonde de temps à autres, alors ne sois pas dur envers toi-même !
Et voilà ton plan d’action !

Maintenant, cliques sur le bouton en dessous, reçois ta fiche pour le challenge de 28 jours de méditation
ainsi que mon accompagnement par mail + les méditations guidées qui vont avec le défi.

Challenge 28 jours de méditation

Cliques sur le bouton ci-dessous pour t’inscrire au challenge !


 

Pour la dernière semaine : méditation Yoga Nidra

Arrivée à la dernière semaine, tu es enfin prêt-e pour vingt minutes de méditation.
Et cette fois-ci, tu vas découvrir la méditation Yoga Nidra.
C’est une forme de méditation qui est pratiquée allongé où la voix d’une personne te guide tout au long de la méditation.
C’est une pratique très efficace pour te détendre complètement, soulager l’excès de stress tout en équilibrant ton système nerveux.

J’aimerais aller plus loin avec toi sur ce sujet, mais ce serait très long.
De plus, j’ai déjà écrit un article avec beaucoup d’informations sur le Yoga Nidra.

Je t’attends de l’autre côté avec beaucoup d’enthousiasme.

Très bon challenge, je suis curieuse de connaître tes résultats 😉

 

Les 6 raisons qui t’empêchent d’entendre ton intuition

Les 6 raisons qui t’empêchent d’entendre ton intuition

As-tu du mal à entendre ton intuition lorsque tu en as le plus besoin ?
Est-ce que tes messages intuitifs t’échappent parfois ?

Si tu as répondu OUI à l’une de ces questions ou si tu aspires simplement à utiliser tes pouvoirs intuitifs,
cet article est un bon point de départ.

Dans cet article, je te donne six raisons pour lesquelles tu as l’impression de ne rien recevoir
de ton intuition et des conseils pour mettre les choses sur la bonne voie.

 

1- Tu ne reconnais pas ton intuition

 

Le fait de parler ne représente qu’environ 8% de la communication ; les gestes, le contact visuel
et les mouvements du corps constituent l’essentiel du reste.

La plupart des gens ne considèrent pas leur intuition comme une forme de communication,
et pourtant, c’est exactement cela.

Et, comme tout autre langage, l’intuition peut se manifester de plusieurs manières.
Une personne peut entendre son intuition dans les paroles d’une chanson “juste au moment
où elle en avait besoin”.

Les réponses d’un autre peuvent provenir d’un ensemble répétitif de chiffres ou
d’un certain sentiment, ou sur les mots d’un panneau d’affichage.
Ensuite, il y a des moments où l’intuition parle en murmurant et directement.

Pour reconnaître ton intuition, il est important d’être vraiment attentif,
non seulement à son monde intérieur, mais aussi à son monde extérieur.

 

2- Tu es trop stressé

 

Un des obstacles importants qui nous empêche d’entendre notre intuition est le stress permanent,
les pensées en boucles, les doutes
J’ai lu récemment dans un article dans lequel l’auteur parle de non seulement poser des questions,
mais surtout savoir faire des pauses pour écouter et être ouvert à notre intuition.
En faisant cette pause, attends la réponse sans autres pensées, dans le calme et la patience.
Et peu importe la réponse que tu reçois, tu y prêtes beaucoup d’attention.

En revanche, si tu te concentres sur tout, si tu es distrait, tu ne te laisses pas assez d’ouverture
pour expérimenter ta créativité ou recevoir des idées.

 

3- Tu es trop concentré sur la souffrance ou le manque

 

Si tu te focalises sur la souffrance et le manque, tu attires la souffrance et le manque.

Chaque fois que tu sur-analyse ou remues mentalement tout ce qui manque à ta vie,
y compris le manque d’intuition, tu l’empêches de s’activer.
Un meilleur choix serait d’adoucir ta position, d’adopter une attitude de confiance et de croire que
ton intuition viendra en faisant des exercices et en créant un espace ouvert pour qu’elle communique avec toi.

 

4- Tu as trop de distractions

 

Si je venais dans ta maison et décidait d’apporter avec moi 50 vêtements et que je te demandais ensuite
de trouver ton écharpe rouge, combien de temps penses-tu qu’il te faudrait pour la trouver ?
Probablement longtemps, non ?

Lorsque tu as beaucoup de pensées, de projets, de demandes, d’objets dans ton espace, cela crée un
environnement similaire à de la confusion et au chaos.

La prochaine fois que tu veux entendre clairement ton intuition, essaie de clarifier ton mental et ton espace.
Tu peux le faire physiquement en mettant les choses à leur place ou en te débarrassant de certains objets.
Et mentalement en reposant ton esprit grâce à l’écriture et/ou à la méditation.

 

5- Tu ne prends pas le temps pour te détendre

 

C’est l’un des points les plus importants et aussi l’un des plus faciles à mettre en place.
Et pour cela, la méditation peut tellement t’aider pour accéder à l’intuition.

Pas obligé de faire des heures assis à méditer pour que ce soit efficace pour accéder à ton intuition.

Il existe de nombreuses formes de méditation différentes, du traditionnel à la pleine conscience
en passant par la marche consciente, la peinture, le Yoga Nidra que je te conseille de tester…

Et, avec ses avantages physiques et émotionnels, la méditation améliorera considérablement ton intuition.

6- Tu ne poses pas de questions claires à ton intuition.

 

L’intuition répond souvent à un stimuli.
Tu peux donc poser des questions pour enclencher ton intuition.
La bonne nouvelle est qu’elle répond toujours.

À partir du moment ou nous sommes calme et ouvert à recevoir la réponse.

Une astuce que je trouve très intéressante est de poser des questions à son intuition comme si ce n’était
pas à TOI que tu posais ces questions.
Généralement, les questions fermées “oui” ou “non”, ne sont pas de très efficace.

En revanche les questions ouvertes et claire du genre
“Que puis-je faire pour améliorer ma relation avec untel ?”  passent très bien.

 

Voilà nous arrivons à la fin de l’article et j’aimerai savoir si, pour toi,
y a d’autres raisons qui t’empêchent de capter ton intuition ?

 

 

Podcast – cultiver le calme

Podcast – cultiver le calme

C’est avec plaisir que je partage avec vous mon premier épisode podcast. 

Il s’agit d’une méditation guidée d’une de mes profs de Yoga, “Kristine Kaoverii Weber”, que j’ai le plaisir de partager avec vous. 

Kristine est une personne que j’aime beaucoup et qui fait un travail précieux pour nous les profs de Yoga. 

Elle est la créatrice de Subtle® Yoga, un style de Yoga que j’apprécie énormément. Vous pouvez aller voir son site par ici  => www.subtleyoga.com.

Enjoy 🙂

Le Yoga Nidra, ce que tu dois savoir sur cette pratique ancienne !

Le Yoga Nidra, ce que tu dois savoir sur cette pratique ancienne !

C’était il y a quelques années lorsque j’ai découvert le Yoga Nidra, alors que je me formais au Yoga Vinyasa.

Je me souviens très bien de l’état dans lequel je me sentais, pendant la séance.

Ma première expérience de Yoga Nidra fut incroyable. Très différente de toutes les autres pratiques de Yoga que j’ai expérimenté. C’était à la fois étrange et vraiment agréable.

Je me suis retrouvé dans un état de calme profond, une force intérieure palpable et une certaine qualité de présence.

Il s’était passé quelque chose, c’est sûr, mais à ce moment-là, je ne pouvais mettre des mots dessus. D’ailleurs, je n’avais pas envie de parler.

 

Cette nouvelle expérience m’a profondément touché.

Je voulais en savoir plus. Que c’était-il passé ?

À la fin de la séance, tout ce que je voulais, c’était de rester présente à cette qualité de silence.

Ce jour là, je me suis promis de pratiquer à nouveau et d’en savoir plus sur que je venais de vivre.

Alors, j’ai fait mes recherches, jusqu’à trouver une formation de Yoga Nidra sur Paris.

Cela s’est fait de manière assez fluide, et je m’y suis inscrit.

Et quelle belle découverte !

Très peu répandu, le Yoga Nidra est tout de même reconnu pour ses effets puissants.
Il a, à peu près dix années de recherche scientifique qui soutiennent ses bénéfices.

C’est une sagesse ancestrale de plus de mille an qui permet de créer un équilibre du corps à un niveau très profond.

J’aime profondément cette pratique et elle joue actuellement un rôle important dans ma vie personnelle et professionnelle.

J’ai donc décidé d’en faire mon métier et de partager ses bénéfices. Elle contribue énormément à mon évolution en tant que prof de Yoga.

Avec le Yoga Nidra, j’apprend à faire circuler l’énergie de vie et à guérir les différentes couches de mon corps en déséquilibre.

Il ne s’agit pas simplement du corps physique, cette pratique concerne aussi le corps énergétique, le corps mental/sensoriel, le corps de sagesse/d’intuition et le corps de félicité.

 

Le cerveau et le Yoga Nidra

 

En sanskrit, Yoga Nidra signifie « sommeil yogique ». Cette pratique vient de la tradition du Tantra.
Elle amène progressivement le pratiquant à travers des états d’ondes cérébrales plus lents jusqu’à atteindre une zone entre le réveil et le sommeil.

Lorsqu’on atteint cet état, on revient à l’homéostasie, à la restauration et au sentiment de paix d’un système surchargé.

“Tu te sens alors complètement détendu au niveau physique, mais l’esprit veille.”

Il est souvent dit qu’une séance de Yoga Nidra équivaut à 3 heures de sommeil.

Avant de commencer la pratique, en arrivant dans un cours, tu es dans l’onde cérébral bêta (mental actif).

Puis progressivement, tu vas passer des états d’ondes du cerveau plus courts vers des états d’ondes plus longs : les ondes alpha.

C’est à ce moment que tu commences à te détendre.

C’est à partir de la relaxation que ta respiration commence à ralentir, le mental se détend. C’est une étape importante du Yoga Nidra.

À ce stade, ton corps relâche les tensions et libère la sérotonine.

Ainsi, tu ressens le calme et le confort. Tu es dans l’onde cérébrale Alpha.

Yoga Nidra

Les processus d’homéostasie commencent à se mettre en place. Les systèmes de ton corps tendent alors à revenir vers l’harmonie et l’équilibre.

Il est possible qu’à ce niveau, tu commences à t’endormir.

Normalement, dans le Yoga Nidra, nous restons éveillés jusqu’à la transition de l’onde cérébrale Alpha à l’onde Thêta.

Et c’est dans la phase Thêta que les impressions du subconscient commencent à émerger.

Ces impressions émotionnelles subconscientes viennent du passé et révèlent les voiles à travers lesquels nous expérimentons actuellement le monde.

Ce qui est puissant dans l’état thêta, c’est de rester éveillé lorsque les éléments subconscients émergent. C’est à ce moment que tu es mieux à même de concilier et libérer les tensions émotionnelles/psychologiques et le stress stockés dans ton système nerveux.

Le Yoga Nidra t’aide progressivement à mieux intégrer ces éléments du subconscient.

Dans l’état thêta, tu as la capacité d’intégrer les expériences émotionnelles de ta vie et de renforcer ton sens de l’intuition.

De l’onde thêta, tu peux passer vers l’état Delta. Et là, c’est l’espace du profond sommeil où tu relâches l’hormone de stress (le cortisol) et te régénères.

C’est pour cette raison que l’on dit que le Yoga Nidra est aussi régénérant qu’un sommeil profond, parce que cette pratique te permet aussi d’atteindre l’onde cérébrale Delta.

Malheureusement, dû à un haut niveau de stress que nous avons accumulé, la majorité d’entre nous, n’arrivons pas à ces états d’ondes aussi facilement. Surtout si on est de nature très anxieuse et/ou déprimé.

 

Au-delà des ondes Delta

 

 

Eh oui, ce n’est pas fini ! 

Ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’il existe un état d’onde cérébrale qui est au-delà des ondes delta.

C’est un état qui peut uniquement être atteint par la méditation.

C’est connu par les yogis sous le nom du “quatrième état de conscience”, l’espace sans pensée, un état d’immobilité intérieure.

À ce niveau, les 2 hémisphères cérébraux s’harmonisent, tu es alors capable de te régénérer au niveau cellulaire.

La pratique du Yoga Nidra porte ta conscience comme une vague à travers ces états progressifs d’ondes cérébrales et au-delà dans cet espace méditatif.

Puis elle te ramène à travers ces mêmes états vers le retour à la conscience.

La véritable homéostasie, l’équilibre intérieur est atteints lorsque toutes les parties de nous-mêmes s’harmonisent et résonnent entre elles. De manière physique, énergétique, émotionnelle, psychologique et spirituel.

Et c’est ce qu’une pratique régulière de Yoga Nidra peut nous aider à réaliser.

 

Les bénéfices du Yoga Nidra

 

  • L’un des principaux avantages du Yoga Nidra est qu’il libère les hormones qui réduisent la douleur, influencent un état d’esprit positif et augmentent l’activité cognitive. En même temps, il réduit le cortisol, l’hormone du stress dans le corps.
  • Améliore le cycle de sommeil et la production de mélatonine.
  • Stimule la sérotonine pour booster l’humeur et augmente la relaxation.
  • Ramène le système nerveux à l’équilibre après le stress et les traumatismes.
  • Aide à soulager les symptômes d’anxiété, de dépression...
  • Aide à la connexion à notre intuition.

 

Si nous voulons transformer les schémas répétitifs que nous voyons dans nos vies, alors nous devons mettre en place une pratique qui peut nous aider à comprendre notre subconscient.

C’est à la racine du subconscient que l’on peut transformer et planter de nouvelles graines.

Et c’est de là que se libérera l’énergie de ces différents schémas que nous retenons.
Ce qui va nous donner l’élan nécessaire pour faire le prochain dans la direction qui est plus alignée avec notre Esprit.

Au niveau du corps, le Yoga Nidra aide au relâchement des tensions physiques.

Au niveau mental, il aide au relâchement psychologique et émotionnel.

Au niveau spirituel, le Yoga Nidra nous aide à aller vers notre plus haut potentiel, en nous apprenant à aller au-delà de notre mental pour accéder à notre intuition.

Ce qui est totalement unique dans le Yoga Nidra par rapport aux autres styles de méditation, c’est cette possibilité de guider la séance en suivant une carte intérieure.

La carte des MAYA KOSHAS.

Carte intérieure Yoga Nidra

 

La différence entre le Yoga Nidra et l’hypnose

 

Je ne pratique pas l’hypnose, je ne vais donc pas m’étendre là-dessus.

D’après ce que j’ai appris, il y a des similitudes entre le Nidra et l’hypnose. Mais ce sont deux sciences différentes.

Le Yoga Nidra et l’hypnose provoquent un état de retrait sensoriel.

L’hypnose apaise le côté gauche du cerveau, pour accéder au côté droit du cerveau.

Il travaille avec l’esprit et le corps pour transformer les pensées, les comportements et les habitudes.

Lorsque l’esprit est dissocié des sens extérieur, il passe par un état hypnotique, mais l’état d’esprit atteint dans le Yoga Nidra est bien au-delà de l’hypnose.

Pendant le Yoga Nidra, le cerveau est éveillé et il reçoit une meilleure qualité de stimuli et développe un type de présence différent.

Le Yoga Nidra t’emmène dans un état méditatif où les deux côtés du cerveau sont intégrés et harmonieux. Fonctionnant avec le corps et l’esprit, le Nidra t’aide à aller au-delà du mental et à te connecter à ta source la plus profonde.

 

Pour conclure

 

J’aimerais t’en dire davantage sur le Yoga Nidra, mais l’article est déjà bien long.

Je vais peut-être écrire une deuxième partie, qui sait !

Et si j’ai piqué ton intérêt, je t’invite à suivre ce lien et rester à l’affût pour les prochains cours, tu pourras ainsi expérimenter par toi-même.

C’est une pratique fabuleuse, elle peut littéralement changer ta vie de manière positive.

Ce n’est peut-être pas la solution parfaite pour tout le monde, mais elle a un énorme succès parmi ceux qui ont choisi de l’adopter.

Une grande partie de son succès est probablement due au simple fait que la pratique est plutôt facile. Elle est pratiquée en position couchée !

Pas de crampe comme lorsqu’on reste longtemps assis en méditation.

En tant que participant ton travail consiste simplement à t’allonger, à écouter et à te laisser guider.

Les étapes du Yoga Nidra sont clairement définies et tu les apprends rapidement.

Une fois que tu auras saisi le déroulement, cela rend l’expérience fluide et simple.

En gros, plus tu es à l’aise et familier avec la technique, plus les effets seront puissants.

Mais tu n’as pas seulement à te fier à mon opinion, le Yoga Nidra est un domaine bien étudié et assez concluant.

Essaye de t’engager, pratique au moins une fois par semaine et observe les changements.

Comme je l’ai dit au début de cet article, cela peut changer des vies pour le meilleur !

Pour te donner un aperçu, voici une courte séance Yoga Nidra que je t’offre :

Les 9 idées pour vivre avec intention

Les 9 idées pour vivre avec intention

As-tu parfois le sentiment de ne pas savoir où tu vas ni quelle est ton intention ou ton but ?

Te sens-tu parfois bloqué(e) dans une sorte de pilote automatique quotidien ?

Ou alors vas-tu au lit en te demandant si tes journées ont été bien menées ?

Vivre en faisant ce que les autres attendent de nous, voilà ce que la plupart d’entre nous avons l’habitude de faire !

As-tu déjà entendu parler des intentions ou du pouvoir des intentions ?

On en parle souvent dans les cours de Yoga.

Et pour ceux et celles qui viennent dans mes cours de Yoga Nidra, je guide les participants dans la formulation de leur intention (Sankalpa).

Lorsqu’on adopte une vie intentionnelle, on tend vers une vie selon nos propres termes, une vie qui a du sens pour nous.

 

Dis-moi, à quoi ressemble ta journée type ?

Bon de mon côté, depuis ma formation de Yoga, j’ai changé ma façon de gérer ma journée et je continue à m’améliorer.

Avant ça, c’était métro, boulot, dodo. Un peu comme une bonne partie d’entre nous.

Est-ce que ça te parle ? Tu en sais quelques choses, hein ?

Bon ça, c’était avant !

Aujourd’hui, c’est beaucoup plus zen, je me lève tranquillement.

Une des choses par laquelle je commence, c’est de me brosser les dents. Je ne peux pas boire de l’eau sans m’être brossé les dents. C’est comme ça.  

Ensuite, je bois de l’eau et démarre mon rituel matinal (écriture, méditation, activité physique, douche). Ensuite, petit câlin, bisous avec mon époux avant qu’il parte au boulot. Et si j’ai faim, je me fais un petit-déjeuner.

Après ça, je commence mon activité professionnelle. Et vers 14 h ou 15 h, je fais une balade de trente minutes. Et ensuite, je reprends mon activité pro sauf si j’ai des actions plus importantes à faire. 

Quant au dîner, c’est moi ou mon époux ou tous les deux qui le préparons. 
Pour terminer la soirée, je fais mon rituel du soir puis dodo.

Rassure-toi, toutes les journées ne se ressemblent pas, cette journée type concerne quatre jours de la semaine généralement. 

C’est déjà bien, je trouve, pour l’instant ça me convient. Je t’assure ça change la vie de faire attention à comment tu dépenses ton temps et ton énergie !  

Tu vas sûrement me dire : ” Oui, mais moi, je ne suis pas entrepreneur, je ne peux pas me permettre un tel rythme.

Et je te dirai : “bien sûr que si, tu peux en adaptant selon ton cas ! J’ai commencé une routine matinale lorsque j’étais salarié. En me levant cinq à dix minutes avant pour faire mon rituel“. 

Je t’assure que c’est à partir de ce moment-là que mes journées on été plus positives.

Bon, avant de parler des 9 idées simples pour vivre avec intention, parlons d’abord de ce que ça veut dire.

 

Ça veut dire quoi “être intentionnelle” ?

Avant de plonger dans la liste des 9 idées d’aujourd’hui, prenons un moment pour parler de ce que signifie être intentionnel.

J’explore ce concept depuis quelque temps maintenant et je peux dire qu’il s’agit d’un processus axé sur le fait de vivre avec un but. Cela s’apparente au Dharma, dans le Yoga.

La première étape consiste à savoir à quoi tu aspires vraiment – quelles sont tes valeurs, tes rêves, tes priorités et tes objectifs ?

Qu’est-ce qui t’enthousiasme chaque matin lorsque tu sors du lit ?

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivant(e), excité(e), passionné(e) ?

Ensuite, une fois que tu as tes réponses à ces questions, l’étape suivante consiste à aligner (faire correspondre) tes actions en conséquence.

Comment dépenses-tu ton temps, ton argent et ton énergie ?

Est-ce que tu es en harmonie avec ce qui compte le plus pour toi ?

Si non, qu’est-ce qui t’en empêche ?

Qu’est-ce qui doit changer ?

Attention, cela ne signifie pas que vivre avec intention, c’est vivre une vie parfaite, non, mais c’est vivre une vie utile qui a du sens pour toi.

C’est le courage de lâcher les choses qui ne te servent plus (même quand cela va à l’encontre des conventions) et de suivre ce qui te fait te sentir vivant(e) et joyeux(se).

Il y a toujours des sacrifices et des compromis, mais quand tu vis avec intention, tu sais ce que tu abandonnes et pourquoi.

Il s’agit aussi de savoir ce que tu peux et ne peux pas contrôler et d’assumer la responsabilité de ta vie et de ton bonheur.

 

Comment vivre avec intention ?

Bien entendu, vivre avec l’intention est souvent plus facile à dire qu’à faire. Hein !

Ça n’a pas été aussi simple pour moi de changer mes habitudes automatique, et même aujourd’hui, j’ai encore des changements utile à réaliser.

Si tu es novice sur cette voie, j’imagine que ce que tu veux dans la vie n’est pas toujours clair. 

Après tout, c’était quand la dernière fois que tu t’es posé la question ? Moi, j’avais à presque la trentaine !

Puis une fois que tu as clarifié cette vision personnelle, il peut être difficile de savoir par où commencer (surtout lorsque tu te sens profondément désaligné).

C’est vrai quoi, par où commencer quand tu crois qu’il y a un océan entre là où tu en ai et où là tu veux être ? Je dirais, de la même façon que tu démarres les choses dans la vie.

Tu fais un petit pas en avant, puis un autre, puis un autre… Et avec le temps, ces petits pas deviennent de grands pas et au final, tu es surpris par le chemin parcouru. Ha !

 

Enfin, voici les 9 idées pour vivre avec intention

Photo de Jen Theodore

Il ne s’agit que de simples idées pour démarrer, mais elles peuvent créer un vrai changement.

  1. Fais attention aux médias que tu regardes et qui te nourrissent.
  2. Choisis d’être bienveillant.
  3. Fais tous les jours quelque chose qui te rend joyeux.
  4. Demandes toi « pourquoi » avant d’acheter.
  5. Pratique l’écoute active de ton intuition.
  6. Prends le temps pour te connaître toi-même. Connaître tes fonctionnements.
  7. Fais quelque chose dont tu sais que tu seras fier.
  8. Pose toi la question “comment veux-tu vivre ta vie, tes relations, ton activité professionnelle”…
  9. Priorise le repos et les soins personnels.

 

Un exercice de journalisation

Si les idées de cette liste ne résonnent pas en toi, voici un exercice de journalisation simple et intentionnel, qui t’aidera à trouver ce qui te correspond.

ÉTAPE 1 : pense à trois moments où tu t’es senti vraiment vivant(e), enthousiaste, et explores ces souvenirs dans ton journal. Qu’est-ce qui t’a fait te sentir comme ça ?

ÉTAPE 2 : ensuite, pose toi cette question : quelle petite chose je pourrais faire pour reproduire ce sentiment tous les jours ? Écris toutes tes idées dans le journal.

Et bien sûr, la dernière étape consiste à intégrer l’action intentionnelle dans tes journées !

Fais-le chaque jour et engage-toi à en faire une habitude régulière.

Je suis vraiment curieuse de savoir quelle différence ça va faire dans ta vie lorsque tu auras implémenté au moins une de ces idées !

Essaie pendant une semaine et laisse-moi un commentaire.

 

 

 

 

Qui était Swami Satyananda Saraswati ?

Qui était Swami Satyananda Saraswati ?

Pourquoi je te parle d’un certain Swami Satyananda ??? Simplement parce que c’est le mec qui a réactualisé et vulgariser le Yoga Nidra en occident. Tu sais, le Yoga Nidra, que j’enseigne en salle à Paris les vendredis soir.

Swami Satyananda est né sous le nom de Manmohan Mazumdar, c’est un Indien qui accepta en 1940 d’embrasser la vie de moine errant tout en enseignant la pratique du Kriya Yoga à travers l’Inde. Le rêve de Swami Satyananda était de servir les pauvres de son pays et de ceux qui criaient au secours. Il se dédia alors à l’amélioration physique, morale et spirituelle de l’humanité.

Swami Satyananda était à la fois un écrivain, un compositeur, un chanteur, un poète, un enseignant et un Maître spirituel.

C’était un vrai yogi, mais aussi un des disciples de Swami Sivananda.
En 1964, il fonda la Bihar School of Yoga, donna des conférences, enseigna partout dans le monde. Il est l’auteur des ouvrages de référence sur le yoga et la philosophie yogique.

L’enseignement de Swami Satyananda

L’enseignement de Swami Satyananda était principalement attaché au Yoga Tantra. C’était expert en Tantra, Yoga Nidra, Hatha yoga et Kriya yoga et réputé pour la clarté de son enseignement.

Il a réellement démystifié et décomplexé le yoga ! Il a écrit plus de 80 livres sur le Yoga et créa des ashrams situés aux quatre coins du monde qui représentent son enseignement.

Le yoga de Swami Satyananda insiste sur la détente et l’intériorité. L’objectif des pratiques du Yoga Satyananda est d’améliorer la santé physique et mentale. Il a aussi pour objectif de développer une meilleure conscience et compréhension de soi et une expression optimale des capacités individuelles.

Il a remit au goût du jour, le Yoga Nidra, qui permet d’établir un contact avec le subconscient. Le Yoga Nidra nous emmène vers un état de relaxation complet tout en restant vigilant. Il nous permet une prise de conscience intérieure permettant de se relier au subconscient.

Les méditations tantriques, le Yoga Nidra, la mise en place du témoin et d’Ajapa japa sont des outils d’intériorisation progressive utilisé dans le Yoga Satyananda.

D’autres techniques sont également utilisées dans le Yoga Satyananda comme le mantra yoga, le Nada yoga, le Kundalini yoga. Des techniques comme le Nada Yoga (yoga du son) conduisent directement au corps psychique sans passer par l’intellect, ni le mental.

L’enseignement de Satyananda  est une approche complète, polyvalente et holistique, qui se préoccupe des besoins du corps, du mental et de l’esprit. Il allie les pratiques de yoga à un style de vie, pour assurer une progression réelle.

Il est parti mais son enseignement reste

En 1988, il se retira de la vie active pour une sadhana intensive(isolement) et remit l’organisation de son l’ashram à son disciple Swami Niranjanananda.

Swami Satyananda à souffert de problèmes cardiaques, et est mort le 5 décembre 2009. Il nous a légué un bel et profond enseignement ancestral qui mérite d’être connu.

Je t’invite à découvrir le Yoga Nidra, une des pratiques remis au goût du jour par Swami Satyananda.